Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Dark-Cars Wallpapers
  • : plein de fonds d'écrans sur le thème du noir dans l'automobile
  • Contact

  • Dark
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant

22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 07:28

Le muscle, au cours des années 60, ça faisait vendre des voitures. Tellement que chaque compagnie, ne pensait qu’à une chose introduire LA voiture que tous les amateurs de performance allaient désirer.

La Dodge Dart en est déjà à sa quatrième génération. De voiture pleine grandeur qu’elle était, elle est devenue une compacte dès 1963 en coupé ou cabriolet. En 1967, elle adopte les formes qu’on va lui connaître pratiquement jusqu’à sa disparition, en 1976.

La Dart se muscle des 1968 dans sa variante GTS. celui qui aimait voir des voitures disparaître dans ses rétroviseurs y trouvait son compte.

La GTS était mue par un moteur V8 de 340 pouces cubes de 275 chevaux, mais pouvait aussi profiter du V8 de 383 ci de 300 chevaux  et une version renommée GSS (Grand Spaulding Special) avec un V8 440 ci de 375 chevaux .

 La transmission manuelle à trois rapports était de série, bien que la plupart des  GTS furent produites soit avec une boîte manuelle Hurst quatre rapports ou la Torque-Flite automatique.

La GTS se démarquait par ses renflements de capot avec prises d’air, ses bandes décoratives latérales, ses emblèmes GTS  et ses enjoliveurs spéciaux.

Pour 1969, l’extérieur arborait une nouvelle calandre noire avec barre centrale horizontale et le V8 de 383 ci passe à 330 chevaux. 

En 1969, Dodge concocte pour 1969 une autre version sportive de sa Dart, la Swinger, offerte uniquement en version « hard top » deux portes équipée d’office du 340 de 275 chevaux.

 Cette version reçoit une boîte manuelle avec levier Hurst (une automatique TorqueFlite à trois rapports est offerte en option) , une suspension Rallye et des pneus de 14 pouces. Et c’est sans compter le volant à trois branches, les bandes « bumble bee » et les sièges en vinyle.

Pour plus de jouissance, 80 Dart ont été équipées à l’époque d’un moteur HEMI 426 ci. Le modèle, réservé pour les courses d’accélération avec ses 425 chevaux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires