Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Dark-Cars Wallpapers
  • : plein de fonds d'écrans sur le thème du noir dans l'automobile
  • Contact

  • Dark
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant

8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 14:07

Enzo Ferrari n’était pas homme à négliger les spotlights de l’Amérique. Dès les années 1950 Il Commandatore met sur pied une division dédiée aux commandes spéciales pour les États-Unis, avec des coupés aux caractéristiques spécifiques dessinés par Pininfarina, Ghia et autres fidèles carrossiers de la marque.  http://www.supercars.net/gallery/119513/2251/896160.jpghttp://www.supercars.net/gallery/119513/2251/896161.jpg http://www.supercars.net/gallery/119513/473/17860.jpgLes Ferrari America et SuperAmerica sont nées. La première Ferrari issue du nouveau département est la 340 America en 1951. En 1956 la 410 SuperAmerica prend la succession de la 375 America, la Ferrari la plus chère du marché.

http://www.supercars.net/gallery/119513/2137/878198.jpghttp://www.supercars.net/gallery/119513/2137/879162.jpghttp://www.supercars.net/gallery/119513/1906/798233.jpgFerrari imagine trois déclinaisons principales pour assouvir les souhaits de la riche clientèle américaine. Au salon de Paris en octobre 1955 Ferrari présente le châssis dénudé de la future belle

http://www.supercars.net/gallery/119513/1906/797901.jpghttp://www.supercars.net/gallery/119513/1893/793044.jpg http://www.supercars.net/gallery/131430/1225/554859.jpgC’est finalement Bruxelles en janvier 1956 qui accueille la présentation aboutie de la 410 SuperAmerica. Chaque modèle est personnalisé et unique, la production se fait au compte-gouttes, un exemplaire est assemblé par mois. La première série de la GT est produite à 10 exemplaires seulement.

http://www.supercars.net/gallery/131430/1225/554886.jpghttp://www.supercars.net/gallery/131430/1225/554893.jpgPininfarina dessine les lignes de la sportive, Ghia se chargera de trois des exemplaires seulement. on retrouve la ligne caractéristique tracée par Mario Savonuzzi pour d'autres créations Ghia.

http://www.ultimatecarpage.com/images/large/4566/Ferrari-410-SuperAmerica-Ghia-Coupe_2.jpg Ferrari 410 SuperAmerica Ghia

Basée sur la 375 America, elle reprend le moteur V12 4963 cm3 Lampredi issu de la division F1 du constructeur. Installé en position centrale avant il développe 340 chevaux allimenté par 3 carburateurs Weber 42 DCF.

http://www.supercars.net/gallery/131430/1225/554860.jpghttp://www.supercars.net/gallery/119513/1906/798231.jpgLa 410 SuperAmerica affiche une vitesse de pointe à 220 km/h, belle performance au cœur des années 1950 malgré ses 4 freins à tambours.

En 1956,  pininfarina  présente la  Ferrari 410 Superfast construite à un exemplaire sur la base de la 410 Super America.

http://www.ultimatecarpage.com/images/large/3156/Ferrari-410-Superfast-Pinin-Farina-Coupe-Speciale_2.jpg

http://img354.imageshack.us/img354/8717/483sa18sk.jpgElle est la plus remarquable des versions spéciales et est la première à porter l'appellation Superfast.

 

1956 Ferrari 410 SuperAmerica Series II

http://www.supercars.net/gallery/119513/1897/795151.jpghttp://www.supercars.net/gallery/119513/1897/795152.jpg http://www.supercars.net/gallery/119513/2472/948135.jpghttp://www.supercars.net/gallery/119513/2261/897190.jpgFerrari 410 SuperAmerica Series II

Un an plus tard en 1957 une nouvelle salve de coupés franchit l’océan Atlantique : la deuxième série de la 410 SuperAmerica reçoit un empattement raccourci et quelques chevaux de plus sous le capot.

http://www.supercars.net/gallery/119513/2002/856201.jpg http://www.supercars.net/gallery/119513/1893/792842.jpghttp://www.supercars.net/gallery/119513/1893/793390.jpghttp://www.supercars.net/gallery/119513/8/1493.jpgFerrari 410 SuperAmerica Series II

 L’italo-américaine termine sa déclinaison en 1957 avec un bloc moteur développant 400 chevaux. Celle-ci, fabriquée à neuf exemplaires entre 1957 et 1958.

 

 

 

Repost 0
Published by Dark - dans Ferrari
commenter cet article