Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Dark-Cars Wallpapers
  • : plein de fonds d'écrans sur le thème du noir dans l'automobile
  • Contact

  • Dark
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant

26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 10:02

Devenu international en 1989, le salon de Détroit est celui où il faut être présent pour se faire une place sur le marché américain. Bertone y expose donc la Lotus Emotion en 1991. A cette époque, Lotus appartient encore à General Motors.

Née du crayon de Giugiaro, la Lotus Esprit connaît une longue carrière, de 1976 à 2004. Durant cette période, son remplacement est souvent évoqué, et au début des années 90, la présence au capital de General Motors pourrait même renforcer cette idée, dans la foulée du lancement de l’Elan mal accueillie.

Bertone choisi donc le sol américain pour montrer sa proposition de ce que pourrait être une remplaçante de l’Esprit, avec le concept Emotion. Le nom reprend la lettre fétiche de Lotus, mais avec un nom qui symbolise assez mal son design, qui justement semble singulièrement manquer d’émotion.

On retrouve une recette quasiment identique à celle de la Chevrolet Nivola présentée quelques mois plus tôt.L’Emotion parvient à rester très compacte, et même plus que l’Esprit, avec seulement 4m06 de long. 

L’un des points les plus saillants de son style est le dessin de la superstructure vitrée en pointe vers l’arrière, surmontée d’un toit triangulaire. Fait rare chez Bertone, il s’agit d’un concept non roulant.

Selon la petite histoire, cette Emotion est en réalité un recyclage de la proposition de Bertone pour la Bugatti EB110, dont le style a finalement été confié à Marcello Gandini, ex patron du style de Bertone. Ironie supplémentaire de l’histoire, Bugatti rachètera Lotus deux ans plus tard…

 

Repost 0
Published by Dark - dans Concepts cars
commenter cet article