Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Dark-Cars Wallpapers
  • : plein de fonds d'écrans sur le thème du noir dans l'automobile
  • Contact

  • Dark
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant

4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 16:07

Après avoir longtemps ménagé le suspense sur la deuxième génération de sa R8, Audi est passé à la vitesse supérieure en dévoilant son nouveau monstre qui fera son baptême du feu auprès du grand public à l'occasion du Salon de Genève 2015.

Comme attendu, le design de cette nouvelle sportive teutonne n'évolue que très peu par rapport à la première génération.

Les boucliers et les optiques sont plus anguleux, évoquant la dernière TT, et la calandre, hexagonale, est épaulée par des prises d'air rendues plus agressives grâce à trois lamelles verticales prenant place sous les phares.

A l'arrière, le style se veut plus marqué avec un extracteur plus spectaculaire et un aileron escamotable uniquement pour la version "V10". A noter que les diodes "classiques" peuvent être remplacées par la technologie laser, moyennant un supplément au montant encore inconnue.

L'habitacle se veut plus moderne, notamment grâce un écran 12,3 pouces. Pour le reste, l'ensemble est plus épuré avec la disparition de nombreux boutons sur le tableau de bord et le regroupement d'un nombre conséquent de commandes.

Bien évidemment, la partie la plus intéressant de ce monstre teuton se situe en position centrale arrière. Basée sur la plateforme de la spectaculaire Lamborghini Huracán, la nouvelle Audi R8 abandonne le V8 et dispose d'un V10.

Alors que la R8 v10 développe 540 chevaux pour un couple de 540 Nm, le modèle V10 Plus, dispose jusqu'à 610 chevaux et 560 Nm de couple.

Une puissance hautement appréciable qui a tout de même un prix. Gourmand, le bloc de 5,2 litres consomme en moyenne 12,4 l en V10 Plus avec des rejets en CO2 de l'ordre 289 g en V10 Plus.

Repost 0
Published by Dark - dans Audi
commenter cet article