Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Dark-Cars Wallpapers
  • : plein de fonds d'écrans sur le thème du noir dans l'automobile
  • Contact

  • Dark
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant

18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 22:01

Avec sa gueule d'avion furtif, la Beast du constructeur américain Rezvani Motors fait figure d'OVNI sur le marché des sportives.

Sa gueule ressemble à celle d’une Lamborghini Veneno Roadster mais sa base est celle d’une Ariel Atom 3. Avec ces caractéristiques, la Beast (la Bête), une sportive confectionnée par les américains de Rezvani Motors, ne laisse clairement pas indifférent.

Plus d’un an après la présentation d’un prototype, le constructeur d’outre-Atlantique a enfin présenté la version finale de son monstre. Et force est de constater que le résultat est une réussite.

Esthétiquement parlant, ce bijou mécanique est exceptionnel. Son design ressemble à celui d’un avion furtif prêt à partir à la chasse aux chronos avec un spoiler avant en fibre de carbone, des jantes en aluminium forgé de 19 pouces, des rétroviseurs effilés et un diffuseur arrière qui ne passe pas inaperçu.

A noter la présence d’un pare-brise, qui est ici en option puisque la Bête est initialement destinée à la conduite sur circuit, même s’il est possible d’opter pour un kit qui adapte l’engin à une homologation pour faire parler la poudre sur la route.

Mais quoi qu’il en soit, ce monstre est avant tout taillé pour faire tomber des temps au-delà de l’imaginable. C’est pourquoi l’intérieur se veut le plus spartiate possible avec notamment la présence de sièges en fibre de carbone, matière qui entoure également le volant.

Une instrumentation digitale est cependant prévue avec, entre autres un système d’information et de divertissement compatible avec l’Apple Carplay.

Terriblement aguicheuse à l’extérieur, la dernière merveille de Rezvani Motors l’est aussi sous le capot. Au menu : un quatre cylindres turbo de 2,4 litres capable de développer la belle puissance de 500 chevaux, le tout étant associé à une boîte séquentielle automatique.

Bénéficiant d’un rapport poids/puissance fabuleux, la Bête ne pesant que 748 kg (!) sur la balance, l’engin peut abattre le 0-100 km/h en seulement 2,7 secondes pour une vitesse maximale affichée à 265 km/h au compteur.

Mais comme tout chef d’œuvre automobile, la pépite américaine a un prix, à savoir 165.000 dollars (soit environ 147.000 euros). Sa production démarrera "très prochainement" dans le Comté d’Orange en Californie avec un délai de "8 à 12 semaines" pour construire un modèle.

Repost 0