Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Dark-Cars Wallpapers
  • : plein de fonds d'écrans sur le thème du noir dans l'automobile
  • Contact

  • Dark
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant
  • J'aime le noir c'est vrai ...mais je ne le brois pas pour autant

19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 15:26

La Plymouth Road Runner a été commercialisée de 1968 à 1980, en passant par une grande diversité de modèles et continue à susciter un réel intérêt pour les collectionneurs.

 La plus belle époque du Road Runner fut celle de 1968 à 1971, années durant lesquelles elle était la plus puissante des « muscle cars » commercialisées aux États-Unis grâce à son moteur Hemi de Chrysler.

Le roadrunner est souvent confondu avec la Plymouth GTX, qui est sa version haut de gamme conçue sur une base de Plymouth Satellite, lui donnant une assiette plus importante.

L’année 1971 apporta les premiers changements importants au Road Runner. John E. Herlitz lui ajouta des lignes de style sur la carrosserie pour augmenter son style sportif, qui furent décrites « dénommantes ».

 L'empâtement du roadrunner fut diminué et passait de 116 à 115 pouces, le moteur a été amélioré en fonction des normes d'émissions de rassemblement ; les moteurs 383 sont passés de 335 ch à 300 ch.

Les moteurs 440+6 sont passés eux de 390 ch à 385 ch. Beaucoup ont noté que Chrysler avait délibérément sous-estimé son moteur Hemi.

Les avantages de la conception du Road Runner de l’année 1971 sont sa voie arrière plus large de trois-pouces qu'avant, pour avoir une meilleure manipulation du véhicule, ses poignées de portes affleurantes et ses vitres latérales améliorées « pour une meilleure aérodynamique ».

Après les premières réformes écologiques de 1971 qui signèrent la fin de l’époque des American muscle cars, la course à la puissance.

Partager cet article

Repost 0

commentaires